Classement

Classement des revues et conférences en EIAH (section 27)

Historique et objectifs
Pour éclairer les discussions qui ont lieu dans tous les comités d’évaluation, notamment le CNU, sur les publications du domaine EIAH, et pour contribuer à la visibilité du champ scientifique des EIAH, le bureau de l’ATIEF a entrepris de produire à la fois :

  • une liste des principales revues/conférences avec les classements usuels en A+, A, B, etc.
  • un argumentaire expliquant les principes qui ont conduit à ces classements.

Suite à l’AG 2011 de l’ATIEF, un groupe de travail a été constitué. Ce groupe de travail est actuellement composé d'une douzaine de personnes issues des principaux laboratoires français du domaine, et d'une documentaliste.

Principes ayant guidé la construction des listes

  1. Nous ne prétendons pas à l’exhaustivité : nous visons les principales revues et conférences du domaine. Une liste restreinte devrait garantir plus de fiabilité du contenu et plus de visibilité du domaine. Cette liste est mise à jour régulièrement par le groupe de travail de l’ATIEF, donc toute personne qui peut argumenter pour l’ajout d’une revue/conférence, la modification ou la suppression d’une ligne existante pourra et devra le faire.
     
  2. Nous visons le cœur des recherches en EIAH avec un point de vue d’informaticiens. Cela veut dire que nous avons écarté des revues/conférences dans lesquelles les membres de notre communauté publient mais dont les EIAH ne sont pas le centre d’intérêt principal (par exemple la revue TSI, la conférence ECAI pour l’informatique) ou dont la discipline informatique n’est pas une source significative d’articles ou de communications (par exemple Distances et Savoirs ou EDEN, publiant majoritairement des articles issus des sciences humaines). Nous citons des conférences comme ECAI ou des revues comme TSI à la fois pour montrer les apports de chercheurs de notre communauté à la discipline, mais aussi pour étalonner nos A+, A, etc. par rapport aux très bonnes conférences/revues dans d’autres sous-domaines de l’informatique. Évidemment, ce critère est difficile à formaliser davantage : nous travaillons dans un domaine pluridisciplinaire, les conférences et revues le sont, et il y a un continuum entre des manifestations très « informatiques » et d’autres très « sciences humaines ». La recherche d’un consensus parmi nous prend là tout son sens. Le site de l’ATIEF est aussi là pour recenser les listes élaborées par nos collègues de SHS, de façon à présenter un panorama complet de ressources.
     
  3. Nous avons fondé notre travail à la fois sur les indications quantitatives classiques (index) mais aussi sur des indications qualitatives qui nous semblent indispensables à l’interprétation des données quantitatives. La plupart des données numériques brutes ont des biais. Par exemple :
    • Le domaine est très mouvant, le passage au numérique et la création de revues en ligne ajoutant de la complexité aux nouveautés thématiques, beaucoup d’index ne sont fiables qu’après 5 ou 6 années, voire plus.
    • Les taux d’acceptation ne sont pas toujours aussi significatifs qu’il n’y paraît : phénomène d’autocensure dans certaines conférences réputées difficiles, à comparer avec de grosses conférences recevant de grandes quantités de soumissions.
    • Les organismes et/ou comités éditoriaux à l’initiative des conférences et revues sont aussi un indicateur intéressant, notamment avant que les « indices » puissent être plus significatifs. Nous avons exclu les revues qui font payer pour soumettre.

Parmi les critères qualitatifs retenus :

  • le mode de sélection, et notamment l’existence d’un processus de méta-review, qui est un gage de très bonne qualité du processus (peu de place au hasard),
  • l’organisme à l’origine de la revue/conférence (par exemple IEEE),
  • l’éditeur.

Les critères quantitatif pour le classement des revues sont les indices bibliomètriques classiques (nombre d’années, facteur d’impact, Hirsch’s h-index, Egghe’s g-index, hc-index). Ces indices sont calculés avec l’outil Publish or Perish (http://www.harzing.com/pop.htm ).

Processus de validation
La liste des revues et conférences a dans un premier temps été envoyée aux adhérents de l’ATIEF afin de faire remonter des remarques ou des suggestions. Dans un deuxième temps, un comité scientifique international a été proposé afin de valider la liste des conférences et revues internationales ainsi que leur classement. Ce comité scientifique est composé de dix chercheurs appartenant aux principaux laboratoires du domaine issus de sept pays (USA, UK, Canada, Allemagne, Espagne, Suisse, Japon), avec une représentativité des différents sous-domaines informatiques du champ de recherche des EIAH. Ce comité scientifique a validé la liste et les classements affichés.

Mises à jour
Le groupe de travail se réunit chaque année pour mettre à jour la liste à partir des évolutions du domaine (par exemple des changements de noms ou l’apparition de nouvelles revues ou conférences), en interaction avec le comité scientifique international. La dernière mise à jour date de juin 2014.

Comment retourner vos suggestions ?
Les remarques et suggestions de modification des listes doivent être formulées en adressant un mail à webmaster@atief.fr.


Dernière mise à jour : 17 juillet, 2017 - 23:53